Fermer

Le thé vert

Thé vert
Nom Latin
Camellia sinensis
Famille
Ginkgoacées
Provenance
Asie
Partie(s) utilisée(s)
Bouton et feuille

Le Thé vert (ou Thé vierge) provient du théier qui est un petit arbuste à feuilles persistantes des forêts pluvieuses de l'Inde et de l'est de la Chine. En phytothérapie, les parties utilisées sont les deux premières feuilles du rameau ainsi que le bouton.

Originaire d’Asie, le thé n’a été introduit en Europe qu’au XVIIe siècle. Selon la légende chinoise, l'utilisation du thé comme boisson serait apparue en l'an 2 737 avant notre ère, quand des feuilles se seraient détachées d'un arbre pour tomber dans l'eau chaude de l'Empereur Shen Nung. Ce dernier écrivit plus tard dans son « Traité des Plantes », que « le thé vert soulage la fatigue, fortifie la volonté, délecte l’âme et ranime la vue ». 

Aujourd’hui, le thé vierge est utilisé pour favoriser le métabolisme naturel des graisses dans le cadre d'un régime amincissant tout en conservant tonus et vitalité.

Le Thé vierge, une plante pour affiner la silhouette !

Le Thé vierge contient de la caféine et des composés phénoliques appelés catéchines. La caféine est reconnue pour ses vertus lipolytiques et stimulantes, favorisant l'évacuation des surcharges graisseuses hors des cellules. Les composés phénoliques limitent quant à eux l'assimilation des glucides et des graisses alimentaires. La synergie de ces deux composés permet de potentialiser la thermogénèse (dépenses d’énergie de l’organisme) et l’élimination des kilos excédentaires chez les personnes en surpoids. Une étude1 clinique contrôlée, réalisée sur 36 femmes atteintes d’obésité, a même démontré que la consommation de thé vert associée à une activité physique régulière permettait de diminuer la masse grasse, d’affiner le tour de taille et d’augmenter la masse maigre.

Au-delà de l’aspect esthétique, le surpoids engendre des conséquences non négligeables sur la santé. L’excès de cholestérol figure en bonne place parmi les complications les plus fréquemment observées. De nombreuses études, dont une méta-analyse2, ont montré que le thé vert contribuait à la réduction du taux de « mauvais’ cholestérol » ou LDL dans le sang (c’est d’ailleurs le seul effet reconnu du thé vert sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires).

Excellent stimulant, le thé vert permet enfin de conserver de l'énergie durant un régime grâce à sa libération de caféine plus progressive que celle du café.

L’Avis des Autorités de Santé

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) place le Thé vierge dans sa liste A3 des plantes médicinales utilisées traditionnellement. 

L’Agence européenne du médicament (EMA) considère quant à elle comme « traditionnel » l’usage du thé vierge pour « lutter contre la fatigue et les sensations de faiblesse »4 sans dépasser une semaine de traitement. Au-delà, l’EMA conseille la consultation d’un docteur ou d’un professionnel de santé. 

Précautions :

  • les personnes diabétiques doivent limiter leur consommation de caféine car celle-ci augmente légèrement leur glycémie ;
  • les personnes souffrant de troubles cardiaques, d’insomnies et d’anxiété doivent veiller à leur consommation de thé vierge (et plus largement de caféine) ;
  • le thé vierge réduit l’absorption du fer.

Cas pratiques

Je mange beaucoup et suis régulièrement constipé(e). Quelle association de plante pouvez-vous me conseiller ?

Le surpoids, souvent décrit comme un symptôme complexe, résulte en réalité d’une équation simple : l’énergie absorbée dans l’alimentation est supérieure à l’énergie dépensée. Avant de songer à l’automédication, veillez tout d’abord à consulter un médecin, voire un nutritionniste. En cas de constipation, vous pouvez associer le thé vert à l’Ispaghul. En complément d’une alimentation variée et équilibrée, la thé vert vous aidera à brûler les graisses tandis que l’Ispaghul contribuera à soulager votre intestin.

Je suis diabétique et souhaite faire baisser mon cholestérol naturellement. Le thé vert est-il conseillé ?

Pour réduire son taux de cholestérol, il n'y a pas de mystère il faut d'abord changer ses habitudes alimentaires. En complément de ces mesures, vous pouvez vous tourner vers la phytothérapie. Une étude5 clinique randomisée et contrôlée (n=92, double aveugle, 16 semaines, 500 mg d’extrait 3 fois/j) a permis de démontrer l’efficacité du thé vert chez les personnes diabétiques : diminution des triglycérides,  augmentation  significative  du  HDL-cholestérol  et  amélioration  significative de l’insulino-résistance.

Comment utiliser le thé vert ?

Le thé vert s’utilise en gélules, en extraits fluides, en comprimés, et en infusions.