Fermer

Le thym

Thym
Nom Latin
Thymus vulgaris
Famille
Lamiacées
Provenance
Europe, Amérique, Asie & Afrique
Partie(s) utilisée(s)
Parties aériennes (feuilles et fleurs)

Communément appelé « serpolet » ou « farigoule », le Thym est une plante aromatique qui affectionne les terrains secs et rocailleux des pays méditerranéens.

Depuis l'Antiquité, le Thym est connu pour ses propriétés médicinales et condimentaires. Chez les Grecs, Dioscoride le déclarait diurétique, expectorant et antimicrobien. Ces vertus n'ont depuis cessé de tenir une place importante dans la médecine populaire.

Aujourd’hui, le thym est principalement utilisé pour prévenir les maux de l'hiver (notamment les problèmes respiratoires si fréquents à cette saison).

Le thym, une plante pour faire face aux infections de l’hiver ! 

Le Thym est riche en huiles essentielles (thymol, carvacrol) et en flavonoïdes. Ces actifs lui procurent des vertus antiseptiques qui permettent de lutter contre les infections pulmonaires communes : bronchite, sinusite et toux quinteuses.

Plusieurs essais1-2 cliniques randomisés et contrôlés ont confirmé l’efficacité de la combinaison ‘Thym & Primevère’ pour réduire la durée et l’intensité des symptômes de la bronchite. Une autre étude3 clinique a démontré l’intérêt d’un spray nasal à base de miel de thym en cas de sinusite chronique. Dans cette même étude, les chercheurs ont observé une réduction des inflammations nasales et une régression des polypes. 

De par ses propriétés antitussives et antivirales, le thym peut également être utilisé pour calmer les toux quinteuses ainsi que pour prévenir les récidives d'herpès ou de zona. À ce titre, la Coopération Scientifique Européenne en Phytothérapie (ESCOP) reconnaît l’usage du thym « dans les catarrhes des voies aériennes supérieures (comme traitement complémentaire de la coqueluche) et pour soulager les irritations de la bouche. »4.

Outre son activité pulmonaire, le Thym possède aussi des vertus relaxantes et antispasmodiques qui favorisent le bien-être intestinal. Ces vertus sont notamment utiles pour soulager les problèmes digestifs tels que les ballonnements, l’aérophagie et la diarrhée. 

L’Avis des Autorités de Santé 

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) place le Thym dans sa liste A5 des plantes médicinales utilisées traditionnellement. 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Agence européenne du médicament (EMA) considèrent quant à elles comme « traditionnellement établi » l’usage du thym « contre les dyspepsies (digestion difficile) et autres désordres gastro-intestinaux, contre la toux lors de rhume ou bronchites, et en gargarisme contre les laryngites et l’inflammation des amygdales »6 sans dépasser une semaine de traitement. Au-delà, l’EMA conseille la consultation d’un docteur ou d’un professionnel de santé. 

Précautions : 

  • L’utilisation du thym est déconseillée aux personnes allergiques aux plantes de la famille des labiacées (menthe, sauge, romarin, etc.).
  • L’Agence européenne du médicament (EMA) ne recommande pas l’utilisation du thym auprès d’enfants de moins de 12 ans. 

Cas pratiques

En cette période hivernale, je suis sujet à de la toux et souhaite utiliser du thym. À quoi puis-je l’associer?

Le Thym est reconnu pour adoucir les voies respiratoires et aider à maintenir un bon confort respiratoire. Vous pouvez ainsi l’associer au lierre grimpant pour soulager la toux. Plusieurs essais7-8 cliniques ont même démontré l’efficacité et l’innocuité de cette association.

Après les fêtes de fin d’année, je me sens ballonnée. Que Faire ?

Utilisé avec le Charbon végétal, le Thym se révèle efficace pour soulager les problèmes type ballonnements et aérophagie.

Comment utiliser le thym ?

Le thym s’utilise en infusions, en gélules, en huiles essentielles, teintures-mères et extraits fluides.