Fermer

Quels actifs peuvent stimuler la pousse du cheveu ?

pousse-cheveux.jpg

Argument de séduction par excellence, la chevelure donne envie de comprendre les secrets de la pousse du cheveu… Ainsi, le cheveu est composé de kératine, une protéine, responsable, au moins autant que nos gènes, de l’abondance de la chevelure. Et si un souci de chute de cheveux vous chagrine, sachez qu’il est désormais possible d’agir ! 

Les acides aminés soufrés : le ciment du cheveu 

Les acides aminés soufrés, cystine et méthionine, sont les principaux constituants de la kératine. Inlassablement, ils tressent des liens entre les molécules de kératine par des ponts disulfures. Un gage de résistance et d’élasticité sans pareil ! Vous rêvez de cheveux vigoureux : cystine et méthionine abondent dans les aliments riches en protéines animales. À titre d’exemple, œufs, poissons, viandes et produits laitiers en sont très riches. Les protéines végétales, tels que les légumineuses et le soja, en contiennent aussi. Mieux encore, certaines synergies optimisent leur effet. Ainsi, la cystine voit son action renforcée lorsqu’elle est associée à la vitamine B6. La méthionine, quant à elle, est d’autant plus efficace qu’elle est combinée à la vitamine D3. Celle-là même qui a fait la célébrité de l’huile de foie de morue. Vous pouvez également la trouvez dans les autres huiles de poisson, les œufs et les produits laitiers. 

Accompagner la nouvelle pousse : les vitamines B 

Sachez que votre cheveu est en perpétuelle évolution. Il suit un cycle de croissance de 4 à 7 ans chez la femme et de 2 à 4 ans chez l’homme, qui se termine par la chute du cheveu. Et la ronde des cycles recommence… La vitamine B6, facteur de croissance, stimule la nouvelle pousse. En association avec la vitamine B9, elle soutient le cheveu tout au long de sa vie en stimulant la synthèse de la kératine. Alors usez et abusez des aliments qui en contiennent. Pour la vitamine B6 : légumes verts, pommes de terre et jaunes d’œufs ; pour la vitamine B9 : foie, autres abats et légumes secs. La levure de bière peut aussi s’avérer précieuse. Elle regorge de vitamine B8, un allié de choix pour activer la pousse du cheveu. 

Si vous tenez à vos cheveux, pensez zinc ! 

La division cellulaire est indispensable à la croissance du cheveu. Un oligo-élément intervient dans ce mécanisme complexe : le zinc. Votre organisme en contient des doses infinitésimales, de l’ordre de 2 à 4 grammes, mais ne le fabrique pas. Il doit donc être fourni par l’alimentation. Comme régime de croisière, privilégiez les aliments qui en sont riches : la viande rouge, les huîtres et les graines de sésame. 

Il est normal de perdre 40 à 50 cheveux par jour. Par contre, si la chute de cheveu se mesure en poignée, la situation est à reconsidérer. Mangez-vous de façon variée et équilibrée ? Êtes-vous victime de stress, au travail ou à la maison ? La pollution ou des traitements agressifs infligés au cheveu sont-ils à incriminer ? N’hésitez pas à consulter votre médecin qui saura répondre à vos questions. 

Chez vous en revanche, Messieurs, la cause de la chute des cheveux est plutôt hormonale. La testostérone est normalement transformée en dihydrotestostérone, qui accélère le cycle de croissance du cheveu jusqu’à son épuisement. Le nouveau cycle de pousse ne démarre plus, le cheveu tombé n’est pas remplacé... Là aussi le zinc aurait des effets bénéfiques… À vous de jouer, Messieurs ! 

Comme vous pouvez le constater, « synergie » de principes actifs rime avec pousse du cheveu. Grâce à certains compléments alimentaires, vous pouvez faire le plein d’acides aminés soufrés, de vitamines du groupe B et de zinc. N’hésitez pas à solliciter les conseils de votre pharmacien. Il est en mesure de vous indiquer les compléments alimentaires adaptés à vos besoins. 

Le saviez-vous ?

Les graisses saturées et chevelure saine ne font pas bon ménage ! Ces graisses génèrent des toxines qui se déposent sous le cuir chevelu et gêne la circulation du sang vers la racine du cheveu.

Bilan : la pousse du cheveu s’en trouve freinée.

Gabrielle CREMER
Docteur spécialisée en pharmacologie clinique
Le Docteur Gabrielle Cremer est spécialisée en pharmacologie clinique, une spécialité qui s’intéresse au développement de nouveaux médicaments.