Fermer

Les plantes plus fortes que les cauchemars

cauchemars.jpg

Ponctuels ou réguliers, les mauvais rêves peuvent être le signe d’un état de stress émotionnel. En effet, c’est souvent la nuit que les craintes et les tensions enfouies le jour refont surface.

De la même manière que les rêves distillent de la bonne humeur au réveil, les histoires sombres qui surviennent dans nos songes nocturnes se font souvent sentir au petit matin. Parfois, leur survenue ne s’explique pas. Mais souvent, un état nerveux, une forte anxiété ou une hyperexcitabilité retardent l’endormissement et nuisent à la qualité du sommeil. Ainsi les pensées négatives sont-elles la source de bien des cauchemars. Mais peut-on limiter le risque de plonger dans un mauvais rêve avant de s’endormir ? 

Certains psychologues expliquent que le traitement des cauchemars permet de dépasser ses peurs et facilite l’évolution spirituelle. La méthode la plus connue consiste à écrire ou à visualiser son cauchemar avant de s’endormir, en réinventant un autre scénario. En reproduisant ce scénario plusieurs soirs d’affilée dans l’esprit, l’issue du cauchemar se modifiera peu à peu, pour prendre au final une fin plus positive.

D'un point de vue nature, certaines plantes - par leurs propriétés apaisantes et relaxantes - peuvent aussi aider à chasser les sensations de stress et les appréhensions nocturnes. Une fois dans les bras de Morphée, place aux rêves et au sommeil réparateur. 

Des plantes contre l’effroi des cauchemars !

Contre les troubles mineurs de l’anxiété, deux plantes se démarquent : 

 

Le Coquelicot (Papaver rhoeas) est destiné aux personnes désireuses de renouer avec le calme et de retrouver des nuits paisibles. Les pétales de Coquelicot contribuent à favoriser la détente et à retrouver le sommeil en diminuant la nervosité excessive et l’anxiété. 

  • Réservé à l’adulte.

L’Avoine (Avena Sativa) favorise la détente et la relaxation. Grâce à ses propriétés relaxantes et apaisantes, l’Avena sativa favorise la détente en cas d’énervement ou d’agitation, notamment pendant les périodes d’activité soutenue ou de surmenage intellectuel. Elle aide également à améliorer la qualité du sommeil.

  • Réservé à l’adulte.

La Rhodiole (Rhodiola rosea), ou « racine dorée » est une plante vivace qui affectionne les sols sablonneux et secs des pentes rocheuses et des falaises des régions froides de l'Asie, de la Sibérie, de la Scandinavie et de l'Amérique du Nord. C’est le rhizome, comestible et émanant une odeur de rose, qui est traditionnellement utilisée. La racine de Rhodiola rosea utilisée pour faciliter la détente et aider l’organisme à faire face au stress passager en favorisant la relaxation.

  • Réservé à l’adulte et à l'enfant de plus de 15 ans.

L’Eschscholtzia (Eschscholtzia californica). Originaire de Californie, l’Eschscholtzia fut introduite en Europe au XIXe siècle comme plante ornementale par J.F. ESCHOLTZ, botaniste russe. L’Eschscholtzia est traditionnellement utilisée pour réduire la nervosité des adultes et des enfants, notamment en cas de troubles mineurs du sommeil. Elle se révèle utile pour retrouver un sommeil réparateur et paisible.

  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 12 ans.
Destination Santé
Service de presse en ligne

Mis en ligne début avril 2010, www.destinationsante.com, est un « Service de presse en ligne » (SPEL) reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP). Il fonde sa démarche sur une interaction permanente avec les professionnels de santé, et sur la diffusion exclusive d’informations scientifiquement validées. L’ensemble de sa production est élaborée en fonction des recommandations émises par un Conseil scientifique international.