Fermer

Le curcuma

Curcuma
Nom Latin
Curcuma longa
Famille
Zingibéracées
Provenance
Asie tropicale et Afrique tropicale
Partie(s) utilisée(s)
le rhizome

Le Curcuma est un rhizome appartenant à la même famille botanique que le Gingembre. Il est utilisé en tant que plante médicinale depuis plus de 3000 ans.

Originaire de l’Inde et très utilisé dans l’alimentation, le Curcuma est un des principaux ingrédients du curry. Mais, l’utilisation de cette plante à des fins alimentaires ne saurait faire oublier ses propriétés médicinales qui sont depuis reconnues par la communauté scientifique. Selon Ibn al Baytar1, le Curcuma permettrait « de dessécher les ulcères, d’aiguiser la vue et de détruire la gale ». 

Aujourd’hui, le Curcuma est utilisé pour soulager les troubles digestifs bénins liés à des problèmes hépatiques mineurs. En phytothérapie, on utilise le rhizome à la couleur caractéristique de l’épice. 

Le Curcuma, plus qu’une épice !

Le rhizome de Curcuma est riche en curcumine, une molécule aux propriétés anti-oxydantes et cholérétiques. Cependant, ce composé bioactif est faiblement absorbé par les intestins et la fraction absorbée est rapidement transformée par le foie et éliminée. Pour pallier à cette imperfection, il est conseillé d’associer le curcuma au poivre via la pipérine –, qui a la capacité de démultiplier l’absorption de la curcumine. 

Bien connu comme épice, le Curcuma est également reconnu scientifiquement pour ses propriétés anti-inflammatoires sur les phénomènes articulaires. Il contribue à maintenir une bonne flexibilité des articulations et est conseillé lors des crises aigües. Dans une étude2 clinique randomisée et contrôlée, il a été démontré qu’un extrait de curcuma (1500 mg/j) était aussi efficace que l’ibuprofène (1200 mg/j) pour diminuer les douleurs liées à l’arthrose du genou et qu’il était mieux toléré (376 sujets, 4 semaines).

Outre ses bienfaits anti-inflammatoires, le Curcuma est aussi reconnu pour ses effets cholérétiques et hypocholestérolémiants qui se révèlent utiles en cas de « crise de foie ». En effet, il agit en augmentant la synthèse de la bile – par les cellules du foie – et contribue à favoriser sa sécrétion dans l’intestin lors des phases digestives. La bile va ainsi pouvoir faciliter l’absorption intestinale des graisses et remplir pleinement sa fonction de solubilisation du cholestérol

Dernier point et non des moindres, le Curcuma agit sur le syndrome du « côlon irritable3 » en stimulant de façon très sensible la production et la qualité du mucus gastrique. Celui-ci va alors tapisser la paroi intestinale et combattre les irritations, favorisant par la même occasion une bonne rééducation du transit intestinal et une atténuation des douleurs abdominales. La Coopération Scientifique Européenne en Phytothérapie (ESCOP) reconnaît aussi l’usage traditionnel du Curcuma dans « le traitement symptomatique des troubles digestifs légers et des problèmes biliaires mineurs »4.

L’Avis des Autorités de Santé

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) place le Curcuma dans sa liste A5 des plantes médicinales utilisées traditionnellement. 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît comme « cliniquement justifié » l’usage du Curcuma  dans « les digestions difficiles avec hyperacidité et flatulences ». Elle reconnaît également comme « traditionnellement établi » l’usage du Curcuma dans « des ulcères gastriques, de l’arthrite, des règles douloureuses ou irrégulières, de la diarrhée et des problèmes de peau ». 

L’Agence européenne du médicament (EMA) reconnaît comme « traditionnellement établi » l’usage du Curcuma pour soulager les  « digestions difficiles »6  sans dépasser deux semaines de traitement. 

Précautions : 

  • le Curcuma est contre indiqué en cas d’obstruction biliaire ;
  • sans avis médical, l’usage du Curcuma est déconseillé chez la femme enceinte ou allaitante.

Cas pratiques

Depuis quelques semaines, je n'ai plus aucun appétit. Comment stimuler mon appétit ?

Un manque d'appétit est souvent la conséquence du caractère répétitif de nos repas. Pensez donc à diversifier et à épicer vos repas. L’association ‘Curcuma & Fenugrec’ contribuera à stimuler votre appétit.

Ma peau vieillit ! Que faire ?

Pas de panique, le vieillissement de la peau est un processus tout à fait naturel ! Pour redonner de l’éclat à votre peau, les plantes peuvent être d’une précieuse aide. L'huile de bourrache, riche en acides gras essentiels permet d’hydrater en profondeur et ralentit le vieillissement prématuré des tissus en redonnant tonus et souplesse à la peau. Pensez à l’associer au Curcuma aux propriétés anti-oxydantes.

Comment utiliser le Curcuma ?

Le curcuma est disponible sous forme de poudre de rhizome ou d’extraits fluides.