Fermer

Comment reconnaître la déshydratation ?

Déshydratation : attention !

La déshydratation de l’organisme a lieu lorsque les apports en eau  (par le biais de l’alimentation et de la boisson) ne viennent pas compenser les pertes. La déshydratation peut s’avérer dangereuse tout particulièrement chez les nourrissons et les personnes âgées.

Reconnaître les symptômes de la déshydratation

La soif est le premier symptôme naturel et évident du manque d’eau dans l’organisme. L’équilibre hydrique est rompu et votre corps vous alerte.

Lorsque la déshydratation est plus prononcée, d’autres symptômes peuvent apparaître : la bouche est sèche, la peau marque lorsqu’on la pince, le volume des urines est plus faible et l’urine est plus foncée. Elle peut également s’accompagner d’une sensation de malaise. Le Larousse Médical1 mentionne également « une diminution de la résistance des globes oculaires à la pression et une hypotension artérielle, avec un pouls rapide ».

Chez le sportif, une hydratation insuffisante entraine une baisse des performances. Elle peut se traduire par des crampes mais aussi des nausées et des vertiges durant l’effort. Il est conseillé aux sportifs de boire avant, pendant et après l’effort pour compenser les pertes importantes dues à la transpiration.

Chez le bébé, incapable d’exprimer clairement sa soif et son malaise, la déshydratation est à prendre très au sérieux. La déshydratation peut se traduire par un bébé qui :

  • dort beaucoup et qu’il est difficile de réveiller ;
  • ne mouille pas ses couches pendant plusieurs heures ;
  • a les yeux cernés ;
  • a des urines foncées ;
  • a la fontanelle enfoncée ;
  • l’absence de larmes.

Chez les personnes âgées, les signes de la déshydratation sont sensiblement les mêmes que chez l’adulte mais la sensation de soif peut-être moins nette que chez le sujet plus jeune. En revanche, la personne âgée peut présenter une grande fatigue accompagnée de propos incohérents. Là encore, la déshydratation doit être traitée rapidement.

Les facteurs de risque

La déshydratation peut avoir différentes causes. Soyez vigilant si vous ou votre entourage faites face aux conditions suivantes :

  • période de chaleur ou canicule ;
  • effort sportif intense (notamment en été) ;
  • vomissements et diarrhées en cas de maladie (gastro-entérite par exemple) ;
  • certaines maladies chroniques et la prise de diurétiques et de laxatifs.

Prévenir la déshydratation

Il est important de prévenir et de soigner la déshydratation dès les premiers symptômes. Si elle s’accompagne de troubles de la conscience, un avis médical est nécessaire. Quelques soient les circonstances, la meilleure des mesures de prévention reste de s’hydrater suffisamment et d’empêcher la température de son corps de trop augmenter. Pour cela, il faut en cas de fortes chaleurs :

  • sachez également que la technologie vient désormais à votre secours grâce à une nouvelle application Iphone gratuite baptisée « Mon bilan hydratation ». Elle permet d’estimer son apport hydrique quotidien et détermine s’il est suffisant en fonction de différents critères personnalisés.éviter de sortir (et à plus forte raison de pratiquer une activité sportive) aux heures les plus chaudes de la journée ; 
  • boire régulièrement et proposer à boire aux personnes les plus à risque (bébés, jeunes enfants et personnes âgées) ;
  • rafraîchir son domicile à l’aide de ventilateur et de linge humide si nécessaire ;
  • se rafraîchir à l’aide de brumisateur, de douche ou de bain…

3 recettes pour s’hydrater tout en profitant des bienfaits des huiles essentielles

  • Jus d’Orange Tonique
    Il vous faut 8 oranges, 1 cuillère à soupe de miel liquide ainsi que deux gouttes d’huile essentielle d’orange et deux gouttes d’huile essentielle de pamplemousse.
    Faites un jus avec les oranges. Délayez les huiles essentielles dans le miel et ajoutez cette préparation au jus d’orange. Dégustez ce jus d’orange vitaminé et rafraîchissant.
  • Sangria d’été aux pêches(sans alcool)
    Il vous faut 1 litre de jus de cerise (bio de préférence), 3 cuillères à soupe de sirop d’agave, 2 pêches jaunes, 1 orange, 1 mangue ainsi que 2 gouttes d’huile essentielle de géranium.
    Mélangez le jus de cerise, le sirop d’agave et l’huile essentielle de géranium. Découpez les fruits pelés en petits dés et ajoutez-les au mélange précédent. Servez le tout bien frais. Cette sangria d’été est recommandée en cas de d’hypoglycémie.
  • Mousse hydratante à l’ylang-ylang
    Il vous faut un demi-concombre, 1 tranche de melon, 1 à 2 cuillère à soupe de miel (selon votre goût) ainsi qu’une goutte d’huile essentielle d’Ylang-Ylang.
    Mélangez le miel et l’huile essentielle. Réservez la chair du melon. Pelez et découpez le concombre. Passez les ingrédients au « blender » afin d’obtenir une mousse. Servez frais. Cette mousse reminéralisante est idéale pour se rafraîchir.
Credits & sources

(1) : Larousse Médical

Audrey GAST
Rédactrice santé

Rédactrice web expérimentée, Audrey Gast s’intéresse aux domaines de la santé et particulièrement à la phytothérapie. Elle a collaboré avec plusieurs laboratoires pharmaceutiques et avec le site e-santé (http://www.e-sante.fr/).