Fermer

Cholestérol : quelles solutions naturelles ?

Cholestérol

Le cholestérol est une graisse fabriquée aux deux tiers par le foie, le reste provenant de l’alimentation. Il est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme.

Le « bon » et « mauvais » cholestérol

Le cholestérol est véhiculé dans le sang par des transporteurs appelés lipoprotéines. Il existe des lipoprotéines HDL et LDL. Un taux élevé de LDL augmente la quantité de cholestérol dans le sang. Une partie se dépose dans les parois des artères, entraînant la formation de plaques d’athérome. Les LDL sont ainsi appelés « mauvais cholestérol ». 

Par contre, les HDL récupèrent le cholestérol des parois artérielles et le transportent vers le foie, où il est recyclé. Comme ils protègent les artères de l’action délétère du cholestérol, les HDL sont appelés « bon cholestérol ». Il faut ainsi veiller à maintenir l'équilibre entre « bon » cholestérol (HDL) et « mauvais » cholestérol (LDL).

Même si vous ne parviendrez pas à supprimer complètement le cholestérol en excès par l’alimentation, vous pouvez le faire baisser en consommant les « bons » produits. Ci-dessous, quelques produits phares.

Les omégas 3, indispensables à votre organisme

Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés reconnus comme « bons » pour l’organisme. D'après l'ANSES, « ils sont nécessaires au développement et au fonctionnement de la rétine, du cerveau et du système nerveux. Des apports suffisants en omégas 3 sont donc primordiaux » tout au long de la vie. 

Dans le domaine cardio-vasculaire, l'ANSES reconnaît également que « la consommation d'acides gras oméga 3 peut conduire à une diminution de la quantité de triglycérides dans le sang, un type de lipides qui, en cas d'excès, contribue au développement de maladies du cœur ». 

Les aliments les plus riches en oméga 3 sont issus de végétaux terrestres (la noix, le blé, le soja, le lin, etc.) et d’animaux marins (les poissons gras comme le saumon, le krill, le maquereau, la sardine, etc.). 

L'huile extraite du krill est naturellement très riche en acides gras essentiels (que l'organisme doit puiser dans son alimentation) notamment en oméga 3 du type EPA, DHA. Elle est disponible sous forme de capsules. Attention, elle ne convient pas aux personnes allergiques aux poissons et crustacés !

La levure de riz rouge, votre alternative naturelle ! 

La levure de riz rouge est issue d'un champignon microscopique, Monascus purpureus, qui produit sur le riz un pigment rouge caractéristique. La levure de riz rouge contient en effet plusieurs molécules appelées monacolines, dont la monacoline K.

Selon l'ANSES, « la monacoline K, présente les caractéristiques pharmacologiques des statines, c'est-à-dire qu’elle est capable d’inhiber une enzyme (HMG-CoA réductase) intervenant dans la voie de synthèse du cholestérol ». La consommation journalière de 10 mg de monacoline K issue de la levure de riz rouge (soit 2 gélules) contribue au maintien d'une cholestérolémie normale.

Il est à noter que l'ANSES recommande « d’accompagner la prise de compléments alimentaires à base de levure de riz rouge :

- d’un suivi médical incluant un bilan hépatique préalable à la consommation et d’une surveillance de la toxicité hépatique et musculaire liée aux statines,
- d’informations facilement disponibles sur les précautions d’emploi et les contre-indications. ».

Les phytostérols, votre atout naturel !

Les phytostérols ont une structure proche de celle du cholestérol. Selon l'ANSES, « les phytostérols ont pour propriété de réduire le niveau de cholestérol sanguin en diminuant son absorption intestinale par compétition ». Sur la base de la littérature scientifique disponible, l’allégation indiquant que « les phytostérols et les phytostanols diminuent le cholestérol sanguin » est aujourd'hui autorisée dans la réglementation européenne.

Comme leur nom l’indique, les phytostérols sont présents dans les aliments végétaux, notamment les huiles, céréales, fruits et légumes frais, oléagineux. Parmi eux, le germe de blé est particulièrement réputé pour sa richesse en acide linoléique. Il s’agit de la partie « vivante » de la graine qui renferme tous les constituants nécessaires à la croissance de la future plante. L’huile qui en est extraite est très riche en phytostérols qui diminuent l’absorption du cholestérol par l’intestin

La présentation sous forme de gélule assure la bonne conservation des principes actifs. En complément de votre alimentation, l'huile de germe de blé vous aide à atteindre les 10 g par jour d'acide linoléique nécessaires pour contribuer à maintenir une cholestérolémie normale.

Éliminez les kilos en trop

N’oubliez pas que les kilos superflus favorisent l’excès de cholestérol. La perte de poids permet de faire baisser le taux de mauvais cholestérol, tout en augmentant celui de bon cholestérol. Il en est de même pour le sport, votre allié santé incontournable. Privilégiez donc une alimentation saine et pensez à pratiquer une activité physique régulière.

Le saviez-vous ?

Malgré sa richesse en calories, le chocolat noir peut parfaitement faire partie d’un régime amaigrissant.  Grâce à sa haute teneur en phénostérols, il contribue à freiner l’assimilation des lipides au niveau du tube digestif. De plus, il est riche en fibres qui participent à son effet rassasiant. 

Credits & sources

ANSES : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. https://www.anses.fr/fr 

Gabrielle CREMER
Docteur spécialisée en pharmacologie clinique
Le Docteur Gabrielle Cremer est spécialisée en pharmacologie clinique, une spécialité qui s’intéresse au développement de nouveaux médicaments.